Skip to main content

La recherche et les services publics dans la physique et la chimie de l’atmosphère de la Terre et des autres planètes, ainsi que de l’espace extra atmosphérique.

Mr Ronald Van der Linden, Directeur Général de l’Observatoire royal de Belgique, a pris ses fonctions de Directeur Général a.i. à l’Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique le 1e février 2024. Il succède à Martine De Mazière qui a indiqué qu’elle souhaitait se retirer de la direction générale de l’IASB mais qu’elle resterait active en tant que tête du directorat scientifique de l’IASB.

Dimanche 11 février 2024 marque la Journée internationale des femmes et des filles de science. Chez nous, à l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB), l'égalité entre les genres constitue une véritable priorité. Nous profitons donc de la Journée internationale des femmes et des filles de science pour rendre hommage à l'une de nos brillantes collègues, Martine De Mazière.

Le mercredi 31 janvier, Sa Majesté le roi Philippe de Belgique s'est présenté à la porte de l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB). Il a été reçu par les directeurs des trois instituts du site du Pôle Espace, dont notre directrice, Martine De Mazière. Il a ensuite eut droit à quelques explications et présentations des chercheurs eux-mêmes.

La prochaine mission de l'ESA vers Vénus a été officiellement "adoptée" aujourd'hui par le comité du programme scientifique de l'Agence. EnVision étudiera Vénus de son noyau interne à son atmosphère externe. Le BIRA-IASB sera à bord avec l'instrument VenSpec-H.

Il y a quelques années, des scientifiques ont affirmés que la conversion du formaldéhyde par les nuages liquides était une source très importante d'acide formique dans l'atmosphère terrestre. Aujourd'hui, une nouvelle étude démontre que ce processus représente moins de 10 % de la source nécessaire pour boucler le budget mondial de l'acide formique. Il semble que la source manquante d'acide formique reste décidément insaisissable !

L'ESA, l'Agence spatiale européenne, a réduit la liste des candidats pour sa prochaine mission scientifique "moyenne" à trois finalistes : M-Matisse, Plasma Observatory et Theseus. L'IASB est impliqué dans 2 des 3 candidats sélectionnés.